Quel type de "gardeur" êtes-vous ?

Recherche & innovation 11 août 2016

Vous êtes en vacances ou en week-end prolongé ? Profitez-en pour découvrir votre profil de « gardeur » et repartir du bon pied à la rentrée ! Car au fond... nous sommes tous des gardeurs ! Un ancien portable qui traine dans un tiroir, un vieux jouet à la cave ou dans le garage qui pourra toujours servir un jour… Pourquoi gardons-nous tous ces objets que nous n’utilisons plus ? Eco-systèmes vous propose de décrypter vos habitudes en quelques clics pour pouvoir enfin libérer vos objets inutilisés !

Quel type de "gardeur" êtes-vous ?

Tout le monde garde des objets, mais pas pour les mêmes raisons !

La grande enquête en ligne « Libérons nos objets » lancée par Eco-systèmes sous la supervision méthodologique de Valérie Guillard* permet de dégager 4 grands profils de gardeur. Chaque personne peut se retrouver dans plusieurs profils à la fois :

  • Le gardeur « utilitaire » (52 %) considère que ses appareils inutilisés pourront servir un jour, en cas de besoin.
  • Le gardeur « économique » (32 %) a du mal à se séparer de ses appareils à cause de leur valeur à l’achat.
  • Le gardeur « affectif » (30 %) est attaché aux souvenirs liés à ses appareils, nostalgique des moments qui y sont associés.
  • Le gardeur « altruiste » (11 %) espère quant à lui transmettre ses appareils à une personne qui en aura besoin.

Au total, près de 45 000 personnes ont répondu à l’enquête « Libérons nos objets » depuis son lancement en 2014 et ont découvert leur profil de gardeur en vidéo. Elles ont aussi pu bénéficier de conseils personnalisés pour remettre leurs objets en circulation : astuces de tri, don, réutilisation…

Pas toujours facile de se débarrasser de ses appareils…

libérons nos objets

L’enquête en ligne a permis de mieux comprendre les liens entre les appareils inutilisés et les freins qui nous empêchent de nous en séparer. Quatre grands types d’appareils ressortent :

  • Les appareils « en attente » : on sait quoi faire pour s’en débarrasser (déchetterie, don…) mais on se dit toujours que l’on va le faire plus tard. Le meilleur exemple : les appareils de bricolage.
  • Les appareils « corvée » : on ne sait pas vraiment quoi en faire, du coup on les stocke.  C’est le destin de la plupart des appareils technologiques.
  • Les appareils « oubliés » : ils font tout simplement désormais partie du paysage. C’est le cas d’appareils de toutes tailles et de toutes formes !
  • Les appareils « compliqués » : on veut s’en débarrasser mais on ne sait pas quoi en faire, du coup… on les stocke eux aussi.

Comment libérer ses objets ?

Vous avez décidé de passer à l’action ? Bravo ! Sur www.liberons-nos-objets.com Eco-systèmes vous aide à trouver des solutions pour remettre vos objets inutilisés en circulation avec sérénité. Pas question de se séparer de ce que l’on veut à tout prix garder ! Il s’agit d’identifier les objets qui ne serviront vraiment plus, et de les libérer selon vos aspirations. N’hésitez pas également à faire le test en couple ou entre amis : vous verrez que les réponses des autres sont parfois surprenantes !

 

* Docteur en sciences de gestion, Maître de Conférences à l’Université Paris-Dauphine, auteure d’une thèse sur la « tendance à tout garder ».

Que faire de vos objets inutilisés ?