Découvrez la nouvelle vie de Titine, Kiki et Louloute




Comment une perceuse, un grille-pain ou une manette se recyclent ?
Après avoir été déposé dans un point de collecte, votre appareil est acheminé dans l’un des 16 sites de traitement spécialisés dans la dépollution et le recyclage des petits appareils en France. Là, il va suivre 4 grandes étapes de transformation.

Pré traitement manuel :
Retrait manuel des éléments (cartouches d’encre, sacs d’aspirateur, fils…) pouvant perturber le processus de traitement.
Démantèlement des appareils
Les appareils sont envoyés dans un désintégrateur qui permet de les briser et de les ouvrir à l’aide de chaînes en rotation.

Séparation et tri
Les opérateurs extraient manuellement des fractions particulières (batteries, condensateurs, moteurs et cartes électroniques).

Récupération des matières
Les substances réglementées (condensateurs, cartes électroniques) ont été extraites des appareils. Les métaux et les plastiques ont également été triés.




En moyenne, Titine et ses amis sont recyclables à 78 %

Selon le procédé de traitement utilisé pour les petits appareils, on arrive à séparer entre 10 et 15 catégories (fractions) de matières différentes.
En moyenne 78% d’un petit appareil peuvent être recyclés en matières premières secondaires, cela permet d’économiser nos ressources naturelles. Par exemple, les plastiques d’un grille-pain vont être séparés puis transformés en granulés de plastique. Ils seront ensuite utilisés dans la fabrication d’autres produits, comme une bouilloire. Encore 8% vont pouvoir être valorisés énergétiquement et utilisés comme combustible de substitution. Enfin, les 4% restants seront éliminés par incinération ou enfouissement. C’est cette dernière part qu’il nous faut réduire avec des pistes de progrès comme l’éco-conception et le perfectionnement des processus industriels.

*Substances réglementées, cartes électroniques…