Agir sur l'emploi

Les occasions de créer des emplois sont réelles dans la filière des déchets d’équipements électriques et électroniques. Activités de réemploi ou de réutilisation des appareils, opérations de transport et de recyclage, ce sont aujourd’hui 7 000 personnes qui sont employées dans la filière.

Eco-systèmes et les réseaux solidaires

Bien avant la création d'Eco-systèmes, de nombreux acteurs de l’économie sociale et solidaire s’étaient spécialisés dans la récupération des appareils électriques. Il était donc important à partir de 2005, date du démarrage de la filière agréée, de préserver ces activités mais aussi d’accompagner les structures vers une meilleure professionnalisation dans leurs interventions.

Dans cet objectif, Eco-systèmes a signé des accords nationaux avec Emmaüs et Envie, deux structures qui emploient 2 700 personnes dans le cadre d’activités de réemploi (donner ou revendre des appareils en état de marche) ou de réutilisation (utiliser plusieurs appareils hors d’usage pour en construire un nouveau).

Reprise à la livraison : 1 appareil sur 4 est donné à Envie

Après reprise à la livraison, un appareil sur quatre est remis à Envie

Lorsque vous faites reprendre votre gros électroménager lors de la livraison d’un appareil neuf, il a 1 chance sur 4 d’arriver dans l’un des 30 ateliers du réseau Envie. Ces entreprises forment des personnes en contrat d’insertion aux métiers de la réparation des appareils. 50% des salariés accèdent à un emploi ou à une formation qualifiante à l’issue de leur parcours chez Envie.

Une organisation stable propice aux investissements industriels

On estime qu’au moins 7 000 personnes sont employées dans des sites industriels dédiés au recyclage des équipements électriques et électroniques. En décidant d’organiser cette filière de déchets, les Pouvoirs publics ont favorisé le déploiement d’une stratégie industrielle à vocation environnementale en France. Eco-systèmes attribue en effet les marchés de logistique et de traitement sous forme de contrats à long terme, ce qui a favorisé l’installation de sites industriels performants et la conservation d’un gisement d’emplois pérenne et de proximité. 

Quelle tendance pour demain ?

Entre 2010 et 2016, Eco-systèmes a soutenu à hauteur de 37 millions d’euros les activités de ses partenaires de l’économie sociale et solidaire. Pour les prochaines années, l’ambition est de poursuivre cet accompagnement en participant par exemple à la diversification de l’offre en appareils réparés de qualité. D’après les opérateurs de logistique et de traitement qui sont des employeurs dynamiques sur leur territoire, l’accroissement constant de l’utilisation de matières premières recyclées en France et dans le monde est un gage de croissance durable. Cette industrie d’avenir poursuit donc ses investissements et est créatrice  d’emplois.